Tribune libre : Xavier Navarro

Après un petite pose, voici un nouvel opus de Tribune libre dans lequel j’ai le plaisir d’accueil Xavier Navarro. Peut-être que certains ont déjà eu le loisir de parcourir son site ou son blog. De mon coté, après l’avoir découvert tout récemment, j’avoue avoir immédiatement accrocher par sa façon d’aborder la photographie de mariage et le portrait. Mais je laisse tout de suite la parole à Xavier pour qu’il nous détaille son parcours.

Portrait-Xavier-2012


« Bonjour à tous,
Voici en quelques mots mon parcours. Déjà tout gosse, je voulais être photographe, reporter de guerre pour être plus précis. L’idée de sensibiliser l’opinion publique sur les problèmes du monde, c’était ça ma motivation. A l’âge de 12 ans, mon grand-père me fait découvrir l’univers de la photo, avec son Nikon FM2. Depuis le virus ne m’a jamais quitté. Après l’université, je suis entré dans une école de journalisme pour apprendre le métier. A la sortie, j’ai été engagé dans une agence de presse photo. Cela m’a permis de travailler pour différents newsmagazines, nationaux et internationaux pendant trois ans et demi.

En janvier 2011, je décide de me lancer en photographe freelance, spécialisé dans le mariage : une révélation pour moi. Ce secteur est en pleine mutation en France. Souvent considéré comme le degré zéro de la photo, on trouve aujourd’hui des photographes talentueux qui donnent ses lettres de noblesses à ce domaine. C’est leur exemple que j’ai envie de suivre. Je suis un fanatique de la lumière naturelle. Même si je suis un «photo geek» équipé de générateurs Prophoto, avec octobox, beauty dish, divers flashes cobra, bref toute la panoplie du studio et du strobist, je préfère utiliser la lumière ambiante. J’aime son authenticité. J’aime sa diversité. Elle nous oblige à nous adapter, à penser autrement. Et j’adore ça.

Aujourd’hui, je lance un nouveau blog : Objectif Photographe. Ils s’adresse à tous ceux qui désirent progresser et à ceux qui veulent tenter l’aventure de devenir pro. Je suis un pur autodidacte sans talent particulier. J’ai fini par atteindre mon rêve : vivre de ma passion. J’ai envie d’aider ceux qui ont le même but. Mais faisons place à la tradition de cette Tribune Libre : parlons astuces photo.

Faire un portrait en plein jour… en lumière naturelle.

On dit souvent qu’il faut attendre l’aube ou le crépuscule pour avoir la meilleure lumière. C’est VRAI ! Mais que fait-on si l’on veut faire un portrait, comme ça, en pleine journée ? Comment faire pour composer avec cette lumière dure, agressive, sans pitié pour le photographe 😉

1 – Mettez le sujet à l’ombre.
C’est peut-être la plus simple, la plus triviale, mais aussi la plus efficace des astuces. Trouvez un coin d’ombre et dites au-revoir aux yeux plissés et aux ombres marquées sur le visage.

2 – Shootez à contre jour !
Et si jamais, il n’y a nulle part où s’abriter, comme sur une plage par exemple. Il reste la solution de mettre votre modèle entre le soleil et vous. Ainsi le sujet se met à l’ombre de lui même. On vous a toujours dit d’éviter le contre-jour : pensez autrement ! Le problème est que votre appareil numérique va avoir tendance à sous-exposer. Ce qui m’amène au conseil suivant.

3 – Utilisez la combinaison «mode semi-auto» et «correction d’exposition»
En tant que lecteur assidu de «PhotoGeek» :-), pour du portrait vous photographiez certainement en mode priorité ouverture. Mais la mesure de lumière risque d’être prise à défaut par le contre-jour. Le truc est «d’exposer pour les ombres». En clair, cela veut dire qu’il faut corriger, en sur-exposant de 1 à 2 diaphragmes. J’entends déjà les critiques : «Mais l’arrière plan va être cramé en faisant ça !!!» Posez-vous cette question simple : quel est le sujet ? Le visage ou le background ? La photographie est histoire de choix. Cependant, pour conserver tous les détails à l’arrière plan, voici l’astuce suivante.

4 – Trouvez des réflecteurs naturels
Si par bonheur vous avez à côté de vous un réflecteur naturel comme un mur blanc par exemple, rapprochez vous de lui pour que votre sujet puisse profiter de cette douce lumière. Cela permet de bien exposer le visage tout en gardant les détails du décor, car la plage dynamique de la scène est réduite par l’apport de lumière. Attention quand même à la couleur de votre «réflecteur», qui peut venir teinter désagréablement la peau de votre sujet.

J’espère que cela pourra aider certains photographe amateur. »

Merci à Xavier pour cette astuce qui, je suis sûr, sera utile à bien des lecteurs de PhotoGeek ! Et pour ceux qui souhaitent en apprendre encore plus, je les invite à visiter dès maintenant son site et son blog.

2 commentaires

  1. seance photo
    seance photo at |

    Plein de bons conseils toujours bon à prendre, j’ajouterai pour les shoots en lumière dure , contre jour et autre, un petit coup de flash cobra pour adoucir les ombres, sinon, un assistant qui tient le réflecteur. Et la régle des tiers pour démarrer est une bonne règle de composition lorsque l’on démarre .Bonne continuation pour la suite . J’ai fait du mariage il y a quelques années, maintenant, le studio est spécialisé en seance photo en studio pour particuliers

  2. ludiphoto
    ludiphoto at |

    Bonjour je découvre à peine votre site, et je pense que j’ai pas mal de lecture de retard!! J’ai découvert Xavier en cherchant sur internet, et j’adore ses photos et sa façon très simple d’expliquer les choses. Vous lui rendez un bel hommage ici, amplement mérité. j’adore son travail et justement sa façon de voir et de travailler la lumière naturelle. J’espère qu’un jour moi aussi je sarais aussi à l’aise que lui en photo, et que je ferais aussi des photos aussi naturelles et belles. merci pour cet article. Ludi

Laisser un commentaire